Mon dos est-il vraiment un ami qui me veut du bien ?

 

Mon dos, mon ami

 

Je ne sais pas vous, mais moi je me suis des fois posé cette question…

Et si mon dos n’était pas un véritable ami ?

Et si c’était plutôt le “faux pote” comme l’on en retrouve et en croise tous parfois dans notre vie ?

Ou pire si ce n’était qu’un ennemi même, toujours la pour m’empêcher d’être heureux ?

Est-ce qu’il ne me veut pas plutôt du mal finalement ?

Lui qui me joue des tours…

 

Il y a vraiment de quoi se poser la question des fois, surtout quand on voit son comportement !

Il a quand même toujours un pet de travers au final !

Il est toujours la à me remettre en question…

Toujours la à me faire douter !

Puis il faut dire qu’il a l’air de prendre un malin plaisir à m’embêter…

Quand tout roule il arrive puis gâche la fête…

Et bizarrement des que j’ai besoin de lui aaaaah ben la il y a plus personne !

Il est surtout la pour me lâcher au dernier moment, ah la oui pour ça il est excellent…

Comme cette fois où je devais me faire plaisir et jouer un match de football, le premier match de championnat en plus, et qu’il m’a lâché en plein milieu de la rencontre me poussant dès le premier match à mettre un terme à ma saison entière…

Super le pote !

Heureusement que des potes comme lui j’en ai pas beaucoup…

Je me rappelle de ces moments aussi, quand je devais porter un objet lourd et qu’il filait à l’Anglaise au dernier moment en me laissant seul…

Cela vous parle aussi peut-être ?

Et moi je devrais continuer à vivre avec un ami comme ça ?

Des fois je me demande pourquoi on est si attaché…

Pourquoi on est si lié l’un et l’autre…

Moi qui n’ai rien demandé, je devrais être la pour lui ?

Je devrais en prendre soin et le chérir ?

Je devrais m’en occuper quand il va mal ?

Je devrais répondre à ses appels et ses caprices ?

Pourquoi je devrais faire ça ?

 

Mon dos est mon ami, je l’accompagne et j’en prend soin

 

La véritable amitié est comme la santé, la valeur de celle-ci est rarement connue jusqu’à ce qu’elle soit perdu.

 

J’ai fait des erreurs dans le passé, et je me rend compte avec le recul que mon corps cherche à me parler depuis longtemps.

Mon dos, en véritable ami me signale que quelque chose ne va pas…

Il tente de me faire réagir…

De m’alerter sur une situation, sur quelque chose qui ne tourne pas rond…

Et en véritable ami il ne me lâche pas…

Il continue à renvoyer son message sous différentes formes afin que je le capte et y réponde !

Avec le recul, j’ai compris que moi aussi j’ai fait des erreurs dans cette histoire…

J’ai simplement oublié de prendre soin d’un ami qui pourtant a toujours été la.

J’ai été pris dans cet engrenage du quotidien…

Dans le travail, dans les obligations, dans le futile aussi, souvent même…

Et j’ai mis de côté ma santé, j’ai mis de côté mon bien-être, et mon dos s’est chargé de me rappeler à l’ordre !

Vous savez quoi ? Il a bien fait !

Ça m’apprendra à faire n’importe quoi !

Ça m’apprendra à négliger le “vraiment important” pour ce que je croyais être la priorité mais qui finalement ne l’était pas tant que ça…

C’est avec les erreurs que l’on progresse il parait !

Dans ce cas tant mieux je vais pouvoir avancer alors.

Je vais pouvoir en retirer maintenant les leçons et changer ma manière de fonctionner de façon à ce que mon dos se sente bien avec moi et moi avec lui par la même occasion 🙂

 

conclusion

 

C’est souvent quand nous perdons quelque chose que l’on se rend compte à quel point cette chose était précieuse pour nous.

Cela vaut souvent pour l’amitié, pour le couple parfois et également pour la santé physique !

Il y a du coup toujours des périodes difficiles, nous souffrons et nous avons tendance dans ces moments à rejeter la faute sur la terre entière…

C’est un peu la réaction que j’avais aussi au tout début quand mes douleurs au dos étaient très fortes et que la situation était vraiment tendue et pesante pour moi.

Je me souviens, j’avais envie de hurler, j’avais cette rage en moi qui demandait à sortir…

On est démuni dans ces cas la, on se sent impuissant et même seul au monde parfois.

Puis un peu comme dans les relations en fait, nous avons aussi un moment où nous prenons du recul et alors nous pouvons voir les choses différemment…

Cela nous permet de changer et donc d’avancer.

C’est humain cependant, ne nous jetons pas la pierre !

Quand on a mal et même très mal parfois le seul choix que nous avons c’est d’être en colère, malheureux, triste et nous ne sommes pas prêt dans ces cas la à entendre que nous pouvons avoir une responsabilité dans cette situation…

C’est petit à petit que les choses se mettent en place.

Les situations de douleurs physiques, les situations de mal de dos demandent souvent du temps pour rentrer dans l’ordre et notre patience est alors mise à rude épreuve.

Pas pour tous les maux de dos mais dans certains cas oui, cela peut être long et compliqué.

Travailler sur la douleur est la première chose à faire dans ces cas la, car une fois que nous aurons moins mal au dos nous pourrons envisager les choses d’une façon différente et ainsi progresser encore et encore…

Et un jour, même si le mal est encore parfois présent nous commençons à avoir un recul qu’il était impossible d’avoir il y a encore quelques semaines auparavant, parce que la situation était trop pesante, la douleur trop présente…

Mais maintenant que la douleur est moindre, même si elle est toujours présente pas loin, nous sommes plus libéré, plus relâché et doucement mais surement nous avançons alors dans la bonne direction, la direction de la guérison complète, la direction d’une bonne forme physique à nouveau 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  •  
  • 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *