Ce piège facile est dangereux pour notre dos…

Quand nous avons mal au dos, quand nous souffrons encore et encore nous tombons souvent dans un piège facile.

Le piège du repos-assis-vautré sur le canapé !

 

 

Position assise, attention au mal de dos !

Photo par : Davide Folloni / Flickr

 

Encore une fois je dois vous avouer que je suis évidemment aussi tombé dans ce piège.

C’est humain quand on souffre de ne pas vouloir continué de souffrir, alors nous trouvons la première solution qui s’offre à nous, nous arrêtons tout ce qui provoque la douleur.

Arrêt total du jour au lendemain !

C’est souvent la solution automatique que l’on met en place, pensant alors résoudre le problème ou du moins en partie.

Je fais du sport et cela me fait souffrir ? Terminé le sport…

Même quand je marche j’ai mal ? J’arrête de marcher…

Ah ben finalement quand je reste posé sur le canapé je me sent bien, plus de douleurs…

Cool restons comme ça ! Et ne faisons plus rien surtout !

 

Mais si cette méthode de “repos-total” est souvent nécessaire, il ne faut pas non plus qu’elle dure trop longtemps.

Parce que nous risquons alors de tomber dans le piège inverse qui consiste à ne plus rien faire du tout.

Et l’une des pires choses qui existent pour le dos, c’est bien d’être inactif et de rester assis trop longtemps.

Nous devons apprendre à rester actif tout en laissant de la place au repos quand il est nécessaire.

 

Quand j’ai fait mon hernie discale L4L5 et que j’ai stoppé mon travail j’ai ensuite vécu cette période de repos total.

Parfois le simple fait de ressentir ne serait-ce qu’un petit peu la douleur, j’étais tendu et vite sous pression…

Donc je faisais tout pour ne pas la ressentir !

Repos, assis sur le canapé, et pas grand chose d’autre autour à part des méthodes de soin évidemment pour tenter de guérir mon mal de dos.

Mais la méthode assis-canapé-télé n’est pas une méthode justement !

C’est utile au début peut-être ou de temps en temps pour se reposer…

Mais ce n’est pas cela qui amène la guérison, le mieux-être et une bonne forme physique !

Pour cela il faut être actif !

 

Nous ne sommes pas fait pour rester assis pendant des heures, affalés ou allongés.

Aujourd’hui le piège principal à éviter est celui-ci pour beaucoup d’entre nous.

C’est encore moins facile quand on sait que certains par leur travail sont “obligés” de rester assis à un bureau toute la journée derrière un écran par exemple.

Ou bien en conduisant comme c’était mon cas avant !

Il est d’autant plus important d’apprendre à se réserver un temps pour mettre notre corps en mouvement, en marchant ou en s’étirant par exemple afin de ne pas créer d’autres douleurs ou problèmes par la suite.

En plus des complications que cela peut amener pour notre dos, une étude a montré que le fait de rester assis trop longtemps augmentait le risque de maladies du cœur, de diabète et même de mort prématurée…

Bref vous l’avez compris, nous devons être actif…

Et ce temps d’activité devrait être supérieur au temps que nous passons assis devant la télévision ou devant nos écrans d’ordinateur.

 

Rester trop longtemps en position assise modifie les courbures de la colonne vertébrale.

La colonne s’arrondit et donc la zone lombaire change également de courbure.

Le bas du dos n’est plus suffisamment “creusé” mais trop arrondit et cela se répercute sur les disques intervertébraux qui sont écrasés et subissent trop de pression si l’on reste trop longtemps dans cette position.

Cela peut ensuite amener des douleurs et des complications comme la hernie discale.

C’est pourquoi nous devons prendre conscience qu’il est important de mettre notre corps en mouvement…

Et de prendre également conscience des postures que l’on prend, parfois sans se poser de question tellement l’habitude est ancrée à force de répétition…

Les exercices d’assouplissements et les massages sont excellents à appliquer régulièrement pour contrebalancer le temps que nous passons assis et avachis sur notre fauteuil ou notre chaise.

Evidemment, attention à ne pas choisir une activité à la légère.

Certaines activités sont excellentes, d’autres beaucoup moins.

Évitons par exemple les sports à impacts si nous souffrons du dos.

 

Pourquoi ne pas prévoir une sorte de planning ou de rituel positif pour justement créer une habitude de mise en mouvement de notre corps qui nous sera bénéfique…

Marcher dans la nature ou faire quelques assouplissements par exemple, un peu tous les jours.

Je suis d’accord que ce n’est peut-être pas simple au départ, surtout si la douleur est encore présente.

Mais pour connaitre du “mieux” et une meilleure forme physique cela passera par un mélange entre le repos, les soins et de bonnes habitudes de notre côté.

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *